Plamena  MANGOVA, piano
© Marco Borggreve

CONTACT

Marina Bower

VIDÉO

PACKAGES PHOTOS

Téléchargement
© Marco Borggreve

Plamena MANGOVA

PIAS MANAGEMENT MONDIAL

BIOGRAPHIE BIOGRAPHIE

On a parlé de l'« archet » de Plamena, capable de faire chanter le clavier : entre deux danses bondissantes, on en a savouré le lyrisme, la véhémence, la fluidité. Mais Plamena Mangova, c'est aussi les percussions, les couleurs, la dynamique infinie, l'éclat ; et toujours de façon construite et maîtrisée. En symbiose avec un orchestre galvanisé, la pianiste offrit donc un moment d'exception."
La Libre Belgique

Certains restent assis, saisis de stupeur. D’autres tentent en vain de retenir leurs larmes, en proie à une émotion indicible. La plupart, enfin, se tient debout et applaudit à tout rompre. (...) mais l’émotion naît moins de la virtuosité éblouissante de la jeune femme que de cette faculté unique qu’elle a de nous raconter une histoire avec une sincérité intacte, une sensibilité à fleur de peau et une profonde conviction.
Claire Brawand
Scènesmagazine - 1er Septembre 2010

Il est rare d’éprouver un tel choc à l’écoute d’un artiste.
Michel Le Naour
Concertclassic.com - 11 Janvier 2012 suite au récital au Théâtre des Champs-Elysées

Un phénomène, il est vrai: elle a la puissance, la couleur, la profondeur, la liberté aussi que peuvent s’accorder les meilleurs – un côté lionne à la Argerich. L’Opus 35 (1er Concerto pour piano de Chostakovich) pétarade ou pétille, lorgne vers le contrepoint de Bach ou s’encanaille comme Petrouchka.
Didier van Moere
ConcertoNet.com - 19 Avril 2013 suite au concert avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France à la Salle Pleyel


La pianiste bulgare Plamena Mangova est révélée en 2007 par le 2ème Prix au Concours Reine Elisabeth et embarque pour une carrière internationale. Elle a suivi l'enseignement du professeur Marina Kapatsinskaya à l'Académie de Musique d'Etat de Sofia puis a étudié à l'Ecole Supérieure de musique Reine Sofia de Madrid auprès de Dmitri Bashkirov. Elle a également travaillé avec Abdel-Rahman El Bacha à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. En masterclass, Plamena Mangova a reçu les conseils de grands musiciens dont Leon Fleisher, Rosalyn Tureck, Krystian Zimerman, Andras Schiff. Plamena est lauréate du Festival Juventus en France et d'importants concours internationaux (Concours International de Piano Paloma O’Shea de Santander, Vittorio Gui de Florence, Prix Granados d’Alicia de Larrocha).

La pianiste cultive son don de concertiste auprès d'orchestres de renom : Rotterdam Philharmonic Orchestra, Orchestre Philharmonique de Radio France, National Orchestra of Belgium, European Union Chamber Orchestra, BBC Philharmonic, RAI Torino Orchestra, Moscow Tchaikovsky Symphony Orchestra, Tatarstan National Symphony Orchestra, English Chamber Orchestra, Sinfonia Varsovia, Bulgarian Radio Orchestra, Luxembourg Philharmonic, St Petersburg Orchestra, Romanian National Symphony, Hong Kong Sinfonietta, MDR Orchester Leipzig, RTVE Symphony Orchestra, Trondheim Symphony, Taipei Symphony, New Zealand Symphony, Netherlands Radio Chamber Philharmonic, Tokyo Philharmonic, Verbier Festival Orchestra - sous la baguette de chefs tels que Sir Colin Davis, Myung-whun Chung, Sir Andrew Davis, Emmanuel Krivine, Walter Weller, Maxim Vengerov, Emil Tabakov, Tadaaki Otaka, Jaap van Zweden, Dmitri Jurowski, Jean-Jacques Kantorow, Karl Heinz Steffens, Gilbert Varga, Jean-Claude Casadesus, Alexander Sladkovsky, Cristian Mandeal, Jean-Bernard Pommier et François-Xavier Roth.

Chambriste prisée, elle partage sa musicalité avec des artistes tels que Maria João Pirеs, Boris Berezovsky, Augustin Dumay, Mihaela Martin, Jian Wang, Pascal Moragues, Alexei Ogrintchouk, Alexander Kniazev, Frans Helmerson, Quatuor Ysaÿe…  

Plamena Mangova a subjugué le public des Philharmonie de Berlin, BOZAR Bruxelles, Suntory Hall de Tokyo, Kennedy Center Washington, Concertgebouw Amsterdam, Munich Herkulesaal, Bonn Beethovenhaus , Philharmonic Halls de Vilnius et Riga, South Bank Center Londres, Gewandhaus Leipzig, Conservatoire Tchaikovsky de Moscou, Philharmonie de St Petersbourg, Philharmonie du Luxembourg, Arsenal de Metz, Théâtre du Châtelet, Théâtre des Champs Elysées et Auditorium du Louvre… et de festivals prestigieux : Progetto Martha Argerich Lugano, Verbier Academy, La Folle Journée Nantes and Tokyo, La Roque d'Anthéron, Festival Rostropovich de Moscou et Bakou, Festival de Musique de Chambre de Jerusalem, Festival de Santander, Sommets Musicaux de Gstaad, Festival Radio France de Montpellier, Festival de Menton, Mecklenburg-Vorpommern et Bach Akademie Stuttgart.

Son premier CD, paru chez Fuga Libera et dédié à Chostakovitch, a été salué d'un « Diapason d'Or de l'Année 2007 ». Un flamboyant enregistrement de musique de chambre de Chostakovitch l’a réuni ensuite à Natalia Priscepenko, Sebastian Klinger et à la soprano Tatiana Melnichenko. Le disque a reçu le Superfonic Prize du magazine Pizzicato (Luxembourg). Depuis, la critique a accueilli avec enthousiasme ses CDs consacrés à Beethoven (5 Diapasons, "Le Choix" de France Musique), et Strauss (Burleske) avec l'Orchestre National de Belgique et Walter Weller (5 Diapasons), paru fin 2008. Son CD consacré au Concerto n°1 de Brahms avec l’Orchestre National de Belgique et Walter Weller, a reçu les éloges de Bryce Morisson, critique de l’influent magazine anglais « Gramophone ». Son dernier CD, chez Fuga Libera, présente des œuvres de Franck et Ysaÿe avec le violoncelliste Alexander Kniazev.

Les prochains engagements de Plamena Mangova l’amèneront à se produire avec : Orchestre Philharmonique de Marseille/Yaron Traub, Bulgarian Radio Symphony Orchestra, Orchestre National de Lille/Mihhail Gerts... Elle donnera des récitals, entre autre, au Musée Pouchkine de Moscou, Bruxelles, Taipei National Concert Hall, Salle Philharmonique de Liège, Chapelle Musicale de Liège et Salle Rameau de Lyon avec Augustin Dumay, Jerusalem Chamber Music Festival, Ateneul Roman de Bucarest (avec Mihaela Martin et Frans Helmerson), Taipei National Concert Hall…