Andris POGA, chefs d'orchestres
©Janis Porietis

CONTACT

Marina Bower

SITE WEB

PACKAGES PHOTOS

Téléchargement
© Jean-Philippe Raibaud
© Noslegums kvadr

Andris POGA

PIAS MANAGEMENT MONDIAL

BIOGRAPHIE BIOGRAPHIE

Directeur musical de l’Orchestre Symphonique National de Lettonie

Un nom à retenir et une subtilité stylistique qui évoque Rojdestvenski


Andris Poga  est diplômé en direction d’orchestre de l’Académie de musique Jazeps Vitol de Lettonie, et en philosophie de l’Université de Lettonie. Il a également étudié la direction d’orchestre avec Uros Lajovic à l’Université de musique et des arts du spectacle de Vienne et a participé aux master classes de Mariss Jansons, Seiji Ozawa et Leif Segerstam.  

Depuis 2007, après avoir remporté le Latvian Great Music Award, Andris Poga conserve une relation étroite avec les orchestres de son pays et avec l’Opéra National de Lettonie.
En 2013, il prend la direction musicale de l’Orchestre Symphonique National de Lettonie.

En 2010, il remporte le premier prix du concours international de chefs d’orchestre Evgeny Svetlanov, qui le projette sur le devant de la scène. Il sera successivement nommé chef assistant de Paavo Järvi à l’Orchestre de Paris pour trois ans (2011) puis chef assistant de l’Orchestre Symphonique de Boston (2012) avec lequel il participe au Festival de Tanglewood. En 2013, il remplace au pied levé, George Prêtre et Mikko Franck avec l’Orchestre de Paris puis en 2014 Lorin Maazel et Valery Gergiev avec l’Orchestre Philharmonique de Munich lors d’une tournée en Asie. Fort de ce succès, il est réinvité par chacun des orchestres.

Chef à la réputation talentueuse, Andris Poga s’impose sur la scène internationale et est invité par les plus prestigieuses formations. Il a ainsi dirigé, entre autres, les orchestres philharmoniques de Saint-Pétersbourg, Dresde, Munich, Oslo et de Slovaquie ; les orchestres symphoniques de Berlin, Lucerne, Sydney, Shanghai, Hiroshima, National du Danemark, de la NHK de Tokyo, de la Radio de Francfort et de la Radio SWR de Stuttgart; l’Orchestre de Paris, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Chambre de Lausanne,  le New Japan Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National de Lyon, le NDR de Hambourg, le WDR de Cologne, l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich, le Wiener Symphoniker ou encore l’Orchestre de l’académie nationale Santa Cecilia.

En octobre 2018, il effectue notamment une tournée en Allemagne, en France et en Suisse avec l’Orchestre Symphonique National de Lettonie dans le cadre du centenaire de l’État de Lettonie.

La presse en parle :

« Retenez ce nom : Andris Poga. Il n'a pas fini de nous impressionner. »
Rémy Louis – Diapason magazine

« Andris Poga fit preuve d’une présence aussi naturelle qu’écrasante, s’imposant immédiatement face à l’orchestre, avec une technique hors pair. (…) Il tint à bout de bras le grand arc de cette oeuvre facilement filandreuse et remplie de pièges, avec une énergie sans cesse renouvelée. »
Christian Merlin – Le Figaro, à propos de la 7ème Symphonie de Chostakovich

« Retentit la 4e Symphonie de P.I Tchaïkovski. Porteuse d’un souffle romantique inextinguible, sous la précieuse baguette d’Andris Poga, elle se transforme en une quête hallucinée où terreur et exaltation rythme l’inexorable marche du destin. »  Jean-Felix Marquette